Christine Ulivucci

CHRISTINE ULIVUCCI exerce la psychothérapie analytique et transgénérationnelle à Paris. En 2004, elle fonde l’Atelier de Recherche sur le Transgénérationnel qui propose des ateliers de groupe et une formation en transgénérationnel...

Christine Ulivucci exerce la psychothérapie analytique et transgénérationnelle à Paris.
Les séances individuelles se font à Paris 3ème, par téléphone ou par skype.
En 2004, elle fonde l’Atelier de Recherche sur le Transgénérationnel qui propose des ateliers de groupe et une formation en transgénérationnel. Son approche l’amène par ailleurs à utiliser la photographie comme outil thérapeutique et à travailler sur les processus de création artistique. Elle est l'auteure de Psychogénéalogie des lieux de vie, Ces lieux qui nous habitent, et de Ces photos qui nous parlent, Une relecture de la mémoire familiale, Payot.
La psychanalyse transgénérationnelle, Christine Ulivucci, France 2.

christine_ulivucci

Christine Ulivucci
107, rue du Temple
75003 Paris
Tél : 06 88 18 13 66
Site Web Christine Ulivucci

Le divan

La psychanalyse trangénérationnelle
Interview de
Christine Ulivucci
Reportage France 2

livre_ces_photos_qui_nous_parlent

Ces photos qui nous parlent, Une relecture de la mémoire familiale, Christine Ulivucci, Payot, 2014.

Dans ce bel essai sensible qui nous apprend à interroger nos clichés de famille, nos autoportraits, nos photos de vacances, de maisons, de paysages, Christine Ulivucci montre ce que l’image conserve de nos secrets ou blessures intimes et comment elle peut nous soigner. Pourquoi certaines personnes passent-elles leur temps à « mitrailler » leur environnement ? Pourquoi les photos sont-elles si présentes dans certaines familles et absentes dans d’autres ? Que révèlent-elles concrètement de notre inconscient familial ?
Pourquoi prend-on des photos ? Comment les conserve-t-on ? Pourquoi éprouvons-nous le besoin de nous recontacter au passé par leur biais ? Que nous disent-elles de nous, de notre vie, de notre inconscient familial ? Ce très bel essai est la suite de Psychogénéalogie des lieux de vie.

"Plus qu'elles ne ressuscitent le passé, les photos suscitent des souvenirs, des images mentales, elles favorisent les associations et l'exploration de zones enfouies. Elles nous entraînent dans l'archéologie des choses oubliées, dans l'impensé de nos lignées. Elles nous livrent des éléments tangibles, des signes visibles de l'inconscient familial. (...) Cette posture invite, comme l'explique Georges Didi-Huberman dans Devant l'image, à ne pas se saisir de l’image, et à se laisser plutôt saisir par elle : donc à se laisser dessaisir de son savoir sur elle."

Suivez Ces photos qui nous parlent sur Facebook

livre_psychogenealogie_des_lieux_de_vie

Psychogénéalogie des lieux de vie, Ces lieux qui nous habitent, Christine Ulivucci, Payot, 2008, poche 2010.

Pourquoi évitons-nous certains lieux, tandis que d’autres nous attirent ? Pourquoi est-il si difficile pour certaines personnes de s’investir quelque part, et impossible pour d’autres de déménager ? Pourquoi achète-t-on telle maison plutôt qu’une autre ? Pourquoi éprouve-t-on parfois le besoin irrépressible de revenir sur les lieux de son passé ?
Telles sont quelques-unes des très nombreuses questions que ce livre éclaire. Car les lieux peuvent nous faire signe, se répondre à travers les générations, nous habiter de multiples façons. Que viennent-ils donc rappeler de notre histoire familiale ? Quel est leur rôle dans celle-ci ? Que pouvons-nous en tirer comme enseignement pour notre propre vie ? Que pouvons-nous transformer aujourd’hui d’un héritage subi ? Dans ce grand jeu de pistes auquel nous invitent les lieux, à nous de trouver des fils conducteurs, des perspectives insoupçonnées et de nouvelles impulsions.

Suivez Psychogénéalogie des lieux de vie sur Facebook